Chien viverrin

Le chien viverrin : un mammifère intrigant et méconnu

Publié le 21 novembre 2023 par Luc Potiblogeur

Le chien viverrin, également connu sous le nom de Nyctereutes Procyonoides ou Tanuki, est un mammifère appartenant à la famille des canidés. Originaire d’Asie, cet animal est parfois observable en France. Il lui arrive de s’inviter dans les jardins pour trouver de quoi se nourrir, laissant derrière lui quelques traces.

L’apparence du chien viverrin

Le chien viverrin possède une allure générale rappelant celle du renard ou du raton laveur, avec un corps allongé et trapu, ainsi que des membres courts et robustes. Son pelage est dense et épais, présentant un mélange de couleurs brunes, grises et noires, avec des marques blanches sur le visage ou une sorte de masque. La hauteur au garrot se situe entre 50 et 70 cm et la longueur varie entre 65 et 90 cm, pour un poids compris entre 5 et 10 kg.

Une queue caractéristique

L’un des éléments distinctifs du chien viverrin est sa queue touffue, recouverte de longs poils et présentant des anneaux noirs et blancs alternés. Cette particularité lui a valu le surnom de « raton laveur asiatique » en raison de sa ressemblance avec ce dernier, bien qu’il n’appartienne pas à la même famille zoologique.

Chien viverrin en montagne

Répartition et habitat du chien viverrin

Le chien viverrin est originaire des régions forestières d’Asie de l’Est, notamment la Chine, la Corée et le Japon. Toutefois, son aire de répartition s’est étendue depuis les années 1930 à la suite de sa naturalisation en Europe de l’Est, où il a été introduit pour réguler les populations de rongeurs.

Une espèce invasive en Europe

Aujourd’hui, le chien viverrin est considéré comme une espèce invasive dans certains pays européens tels que la Belgique, la France ou encore l’Allemagne. Sa présence peut engendrer des problèmes écologiques, notamment en raison de la prédation sur certaines espèces locales, ainsi que la transmission de maladies.

Observation de chiens viverrins en France

Bien que l’espèce soit rare sur le territoire français, des observations ont été effectuées en France métropolitaine. La majorité des observations ont été faites dans l’Est du pays, ce qui est probablement dû à la dispersion de la population depuis l’Europe de l’Est. On trouve des chiens viverrins principalement dans le Bas-Rhin, en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges, mais certains spécimens ont été aperçus dans le Nord, en Centre Val de Loire ainsi que dans les Pyrénées.

Comportement et mode de vie du chien viverrin

Le chien viverrin est un mammifère nocturne et solitaire, bien qu’il puisse parfois être observé en petits groupes. Il est principalement terrestre, mais possède également de bonnes capacités d’escalade grâce à ses griffes puissantes. Son régime alimentaire est omnivore et se compose de fruits, d’invertébrés, de petits mammifères et d’oiseaux. C’est également le seul canidé qui hiberne.

Reproduction et longévité

La saison des amours chez le chien viverrin a généralement lieu entre janvier et mars. La femelle met bas après une gestation d’environ deux mois, donnant naissance à une portée de 5 à 7 petits. Ces derniers deviennent indépendants au bout de six mois environ et peuvent se reproduire dès l’âge d’un an. L’espérance de vie du chien viverrin est d’environ 5 à 7 ans en milieu naturel, bien que certains individus puissent vivre jusqu’à 10 ans.

Portée de chiens viverrins

Quels sont les dangers du chien viverrin dans le jardin ?

Les jardins sont un très bon garde-manger pour cette espèce omnivore qui se nourrit à la fois de plantes et de fruits mais également d’insectes, d’œufs et de petits animaux comme les rongeurs, les poissons ou les oiseaux. Il est principalement actif la nuit et peut facilement causer des dégâts dans un potager en creusant pour se nourrir. Bien qu’il évolue principalement en forêt, il peut s’abriter dans un jardin s’il se sent suffisamment en sécurité.

Comment protéger son potager du chien viverrin ?

Pour protéger vos plantes, il est recommandé de clôturer le terrain ou de grillager votre potager afin d’en empêcher l’accès. Si vous avez des arbres fruitiers, ramassez les fruits tombés pour limiter la quantité de nourriture disponible. Plus il sera difficile pour le chien viverrin de se nourrir, moins il aura de raison de rester chez vous.

Le chien viverrin est un animal qui aime la tranquillité, ainsi, des lampes à déclenchement automatique ou ultrasons peuvent le faire décamper. Il est également craintif des chiens et s’approche rarement des jardins marqués par des prédateurs.

Enfin, il est possible de contacter votre mairie ou une association pour capturer les espèces nuisibles si la situation persiste.

Le chien viverrin et l’homme

En raison de sa fourrure épaisse et dense, le chien viverrin a été chassé et élevé pour sa peau dans certaines régions d’Asie. Toutefois, cette pratique a diminué avec la mise en place de mesures de protection de l’espèce et l’évolution des mentalités en faveur de la préservation de la biodiversité.

Le chien viverrin est-il dangereux ?

Cette espèce n’attaque pas l’homme, elle se contente de prédater les petits animaux. Il ne faut cependant pas l’embêter au risque de se faire griffer ou mordre, un chien viverrin qui se sent menacé cherchera à se défendre et à fuir. Comme de nombreux canidé, il est susceptible de transmettre des maladies, notamment la rage.

Peut-il devenir un animal de compagnie ?

Son apparence attachante et son comportement relativement docile peuvent séduire certains amoureux des animaux. Cependant, il n’est pas recommandé d’adopter cette espèce comme animal de compagnie. C’est une espèce sauvage qui a besoin d’un environnement adapté. En France, le chien viverrin est d’ailleurs susceptible d’être considéré comme espèce nuisible et donc d’être chassé.

Conservation et statut de l’espèce

Malgré les menaces qui pèsent sur le chien viverrin, notamment la destruction de son habitat et la chasse pour sa fourrure, l’espèce n’est pas considérée comme en danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Sa population est toutefois surveillée afin de prévenir toute régression et d’assurer sa pérennité. Une des plus grandes menaces pour l’espèce est la circulation de voitures, les cas de collisions routières sont fréquents.

Le tanuki, un animal mythique au Japon

Le tanuki est un animal de légende dans la culture japonaise, il aurait des pouvoirs surnaturels lui permettant de se transformer en humain, objets ou autres créatures. C’est un symbole de prospérité et de bonne fortune. Les tanukis sont également des personnages que l’on peut retrouver dans les mangas, jeux vidéos et films d’animations japonais, bien que leur apparence dans ces media ne reflète généralement pas leur apparence réelle.

5/5 - (1 vote)

Dans la thématique "Animaux"

4.7/5 0
chaton balancoire appartement

Comment élever un chaton en appartement

Lire l'article
4.5/5 0
chiot berger miniature américain tricolore dans un champ de tulipes

Le berger américain, une version miniature du berger australien

Lire l'article
5/5 0
faire soigner son chien ou son chat gratuitement

Comment soigner son chien ou son chat à moindre coût

Lire l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *