abeille butine fleurs poirier

Les fleurs mellifères : un atout pour la biodiversité et l’apiculture

Publié le 29 août 2023 / Mis à jour le 30 août 2023 par Luc Potiblogeur

Les fleurs mellifères sont des plantes qui attirent les insectes pollinisateurs, notamment les abeilles. Elles jouent un rôle essentiel dans la reproduction des espèces végétales, mais aussi dans le maintien de la biodiversité et de notre écosystème. Il existe différentes variétés de fleurs mellifères, avec chacune leurs caractéristiques et leur impact sur l’environnement.

Qu’est-ce qu’une fleur mellifère ?

Une fleur mellifère est une plante dont les fleurs produisent du nectar et/ou du pollen, attirant ainsi les insectes pollinisateurs. Ces derniers se nourrissent du nectar et transportent le pollen d’une fleur à une autre, assurant ainsi la fécondation et la reproduction des espèces végétales. Parmi les insectes pollinisateurs, on trouve principalement les abeilles, mais également les papillons, les coléoptères et les diptères.

Les fleurs mellifères sont indispensables au maintien de la biodiversité et de l’équilibre de notre environnement. En effet, elles permettent non seulement la reproduction des espèces végétales, mais aussi la production de fruits et de graines, fournissant ainsi de la nourriture aux animaux et contribuant à la régénération des habitats naturels.

papillon pollenisateur
2 papillons et une guêpe qui butinent des asters

Les principales variétés de fleurs mellifères

Il existe de nombreuses espèces de fleurs mellifères, appartenant à différentes familles botaniques. Voici quelques exemples de plantes particulièrement appréciées des insectes pollinisateurs :

  • Lavande : cette plante aromatique est très prisée des abeilles et autres pollinisateurs en raison de la grande quantité de nectar qu’elle produit. Elle fleurit de juin à septembre, offrant ainsi une source continue de nourriture aux insectes.
  • Ail des ours : cette plante vivace, dont les fleurs blanches apparaissent au printemps, attirent principalement les abeilles solitaires et les bourdons. L’ail des ours est également apprécié pour ses propriétés médicinales et culinaires.
  • Trèfles : ces plantes herbacées, qui forment souvent de grandes étendues dans les prairies ou les jardins, sont très attractives pour les insectes pollinisateurs grâce à leur production importante de nectar et de pollen.
  • Sauge : cette plante ornementale et médicinale, aux fleurs généralement bleues, offre un nectar très sucré qui attire de nombreux pollinisateurs, notamment les abeilles domestiques et sauvages.
  • Romarin : cette plante aromatique que l’on retrouve dans les jardins, avec ses fleurs bleues, est appréciée des abeilles pour son nectar
  • Thym : comme le romarin, le thym est une plante aromatique qui produit du nectar dont raffolent les insectes pollinisateurs
  • Pissenlit : cette plante est souvent considérée comme mauvaise herbe mais elle pousse rapidement au début du printemps et permet d’attirer les pollinisateurs tôt dans la saison
Lavande fleur mellifère qui attire les abeilles
Les abeilles qui butinent les fleurs de lavande

Qu’est-ce qu’un insecte pollinisateur ?

Les insectes pollinisateurs sont des insectes qui transportent le pollen d’une fleur à l’autre permettant ainsi la reproduction des fleurs. Ces insectes se nourrissent du nectar et du pollen, c’est pourquoi ils sont attirés par les plantes mellifères. Ce processus est indispensable au maintien de la biodiversité et à la reproduction des fleurs.

Parmi les pollinisateurs les plus fréquents en France, on retrouve :

  • L’abeille sauvage : il existe plusieurs espèces d’abeilles sauvages, le déclin de leur population est un réel problème pour la biodiversité
  • L’abeille domestique : ce sont les abeilles élevées par les apiculteurs, bien que leur rôle principal soit la production de miel, elles ont un rôle important dans la pollinisation
  • Le bourdon : les bourdons sont souvent présents dans les potagers, ils sont attirés par les tomates et les fraises notamment
  • Le papillon : les jardins se remplissent de papillons au printemps, ils sont moins efficaces que les abeilles mais sont tout de même des pollinisateurs utiles à l’environnement
  • Le syrphe : généralement appelés « mouches à fleurs », ces petits insectes sont d’excellents pollinisateurs, ils font partie des diptères
  • Le coléoptère : certains coléoptères, comme le scarabée, transportent le pollen et participent à la pollinisation
  • La guêpe : bien qu’elles ne soient généralement pas appréciées, les guêpes font partie des insectes pollinisateurs, elles sont cependant moins efficaces que les abeilles
guepe butine fleur framboisier pollenisateur
Une guêpe qui butine une fleur de framboisier

Les bienfaits des fleurs mellifères sur l’environnement

Les fleurs mellifères contribuent au maintien de la biodiversité et de l’équilibre de notre écosystème à plusieurs niveaux :

Soutien aux populations d’insectes pollinisateurs

En fournissant une source de nectar et de pollen, les fleurs mellifères attirent et nourrissent les insectes pollinisateurs. Ces derniers jouent un rôle crucial dans la reproduction des espèces végétales et la production de fruits et de graines, indispensables à la chaîne alimentaire. Face au déclin des populations d’abeilles et autres pollinisateurs constaté ces dernières années, la présence de fleurs mellifères est donc primordiale pour préserver notre biodiversité.

Favoriser la diversité végétale

Les plantes mellifères favorisent également la diversité végétale en assurant la pollinisation croisée entre différentes espèces. Cette diversité est essentielle pour maintenir l’équilibre des écosystèmes, en permettant notamment une meilleure résistance aux maladies et aux variations climatiques.

bourdon butine fleur sauge
Un bourdon butine une fleur de sauge

Amélioration de la qualité du sol

Certaines fleurs mellifères, comme les légumineuses (trèfle, luzerne), ont la capacité de fixer l’azote atmosphérique dans le sol grâce à des bactéries présentes dans leurs racines. Cela permet d’améliorer la fertilité du sol et de réduire le recours aux engrais chimiques, contribuant ainsi à la protection de l’environnement.

 

Comment favoriser les fleurs mellifères dans son jardin  et attirer les pollinisateurs ?

Pour attirer les insectes pollinisateurs et soutenir la biodiversité dans votre jardin, voici quelques conseils :

  1. Varier les espèces de fleurs mellifères : en proposant des plantes appartenant à différentes familles botaniques et ayant des périodes de floraison variées, vous offrez une source continue de nourriture aux insectes pollinisateurs tout au long de l’année. Si vous avez un potager, c’est l’occasion d’y mettre des plantes aromatiques qui sont riches en nectar.
  2. Créer des habitats propices : les insectes pollinisateurs ont besoin de zones de repos et de nidification pour se reproduire. Laissez donc certaines zones de votre jardin en friche ou aménagez des abris spécifiques (hôtels à insectes, tas de bois…).
  3. Limiter l’utilisation de pesticides : ces produits chimiques sont nocifs pour les insectes pollinisateurs et nuisent à leur reproduction. Privilégiez plutôt des méthodes naturelles de lutte contre les parasites et les maladies. De même, favorisez les engrais naturels pour ne pas intoxiquer les insectes.

En intégrant des fleurs mellifères à votre jardin ou votre balcon, vous participez activement à la protection de notre environnement et de notre biodiversité. N’oubliez pas que le choix des plantes et l’aménagement de votre espace vert vont favoriser la présence d’insectes pollinisateurs et ainsi contribuer au maintien de l’équilibre de notre écosystème.

5/5 - (2 votes)

Dans la thématique "Biodiversité et environnement"

4/5 2
planter guerilla gardening

Guerilla jardinière: embellir… et faire réfléchir

Lire l'article
3.3/5 2
graine hybride croisement

Graine hybride: danger pour la biodiversité!

Lire l'article
4.2/5 7
motoculteur permaculture ecologique

Motoculteur, écologie et permaculture, la fin d’un outil ?

Lire l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *