fleurs potager jardin bouquets secs

Fleurs séchées : comment les cultiver au jardin pour faire des bouquets secs ?

Publié le 8 mars 2024 / Mis à jour le 8 mars 2024 par Daphne

Les fleurs séchées sont sur le devant de la scène. Sous forme de délicates couronnes ornementales faites main, en composition décorative ou placées harmonieusement sur un tableau poétique, elles sortent enfin de l’herbier et on les voit partout ! Elles se glissent même dans les bouquets de mariée, pour se conserver de nombreuses années. Savez-vous que vous pouvez cultiver sans effort vos propres fleurs au jardin pour les faire sécher ? Vous disposez ainsi d’une matière première abondante pour vos réalisations personnalisées et des ateliers DIY à moindre coût pour une décoration écoresponsable. Découvrez avec nous quelles sont les variétés qui pousseront facilement dans votre jardin ou votre potager et comment assurer une bonne conservation des fleurs séchées.

Les variétés de fleurs séchées faciles à cultiver au jardin

L’immortelle (Helichrysum bracteatum) :

L’immortelle, avec ses fleurs à bractées qui semblent ne jamais faner, est un incontournable du jardin sec. Ses couleurs vives apportent de la gaîté et offrent une palette richement colorée pour les bouquets secs. C’est une fleur mellifère, elle attire les pollinisateurs. Ses graines lèvent en deux ou trois semaines.

  • Semis : mars à mai
  • Floraison : juin à septembre
  • Hauteur : 60-90 cm
  • Couleurs : jaune, rouge, orange, rose, blanc

La gypsophile (Gypsophila paniculata) :

On ne présente plus cette délicate petite fleur aux inflorescences nuageuses. Elle est parfaite pour ajouter de la légèreté et du volume aux arrangements floraux. Elle préfère les sols bien drainés et un emplacement ensoleillé. Cette vivace résistante est très florifère.

  • Plantation : février à avril, septembre et octobre
  • Floraison : juin à septembre
  • Hauteur : 50-120 cm
  • Couleurs : blanc, rose pâle

Le physalis (Physalis alkekengi), ou amour-en-cage, coqueret, cerise d’hiver, lanterne japonaise :

Le physalis décore le jardin de ses petites lanternes orange soutenu qui encapsulent ses baies. Semé au printemps, il préfère les sols fertiles et bien drainés. C’est une vivace résistante qui peut devenir envahissante. En début de saison, semez sous abri avant de replanter.

  • Semis : février à avril
  • Floraison : juillet à août
  • Hauteur : 60-90 cm
  • Couleurs : lanternes qui passent du vert à l’orange vif

La lunaire (Lunaria annua), également connue sous le nom de monnaie-du-pape :

Extrêmement graphique, cette plante bisannuelle est aussi aimée pour ses grands fruits très plats et ronds qui, une fois séchés, ressemblent à des pièces d’argent. Lorsqu’elle est semée au printemps ou en été, elle fleurit l’année suivante.

  • Semis : mai à juillet
  • Floraison : avril à juin l’année suivante
  • Hauteur : 60-90 cm, jusqu’à 1 mètre
  • Couleurs : violet, blanc

Le chardon bleu (Eryngium planum) aussi appelé panicaut :

La tige de cette charmante fleur appréciée des bourdons a des épines, il convient donc de porter des gants lorsqu’on le cueille ! C’est une vivace rustique qui préfère les sols pauvres, secs et bien drainés. Elle orne avec élégance les massifs des jardins de curé.

  • Plantation : mars à juin
  • Floraison : juillet à septembre
  • Hauteur : 30-70 cm
  • Couleur : bleu acier

La lavande (Lavandula) :

Même si elle symbolise souvent la Provence, elle pousse parfaitement dans toutes les régions de l’Hexagone. Vous serez séduit par le parfum de cette plante mellifère.  Elle nécessite un sol bien drainé et apprécie le plein soleil . Elle se cultive en bordures, dans les massifs ou en pot.

  • Plantation : mars à mai puis septembre-octobre
  • Floraison : juin à août
  • Hauteur : 40-80 cm
  • Couleur : bleu-violet

La statice (Limonium sinuatum) ou saladelle :

Avec ses grappes de petites fleurs colorées sur des tiges rigides, la statice est un grand classique des bouquets de fleurs séchées. Elle reste longtemps impeccable et ses tiges forment une bonne structure pour vos réalisations.

  • Plantation des mini-mottes : mars à mai
  • Floraison : juillet à septembre
  • Hauteur : 70 cm
  • Couleurs : bleu, violet, rose, jaune, blanc

Le pavot (utilisé pour ses capsules) :

Les capsules de pavot, avec leur forme distinctive et leur dessin, ajoutent du graphisme aux compositions. Les pavots fleurissent au printemps ou en été, selon la variété, et les capsules peuvent être récoltées une fois qu’elles sont sèches.

  • Semis : mars à mai
  • Floraison : juin à août
  • Hauteur : 30-100 cm
  • Couleur : capsules vertes à brunâtres

Le blé (Triticum spp.) :

Le blé, avec ses élégants épis dorés, apporte une touche champêtre et naturelle. Facile à cultiver, il est semé en automne ou au début du printemps et récolté en été quand les tiges sont sèches. Sa cousine l’orge est encore plus jolie, avec ses épis aux longues barbes. L’orge est également connue pour être une « herbe à chat », car ses jeunes pousses attirent les minets.

  •  Semis : selon la variété, octobre à décembre (automne) ou mars à avril (printemps)
  • Hauteur : 60-120 cm
  • Couleur : vert puis doré

Une graminée (Lagurus ovatus); queue-de-lièvre, chaton, gros-minet, lagure :

En lisant ses nombreux noms, vous comprendrez que cette graminée annuelle est fort prisée pour ses inflorescences douces et duveteuses. Elle apporte de la fraîcheur dans vos bouquets.

  • Semis : mars à mai
  • Floraison : juin à août
  • Hauteur : 20-40 cm
  • Couleur : blanc crème

Les hortensias (Hydrangea) :

Vous profiterez encore longtemps des belles têtes d’hortensia de votre jardin en récoltant ses jolies boules à la fin de l’été, avant qu’elles ne soient abîmées par les premières pluies.

  • Floraison : juillet à octobre
  • Hauteur : 100-200 cm
  • Couleurs : Bleu, rose, violet, blanc

 

immortelles fleurs sechees cultiver faire pousser jardin potager
Les immortelles, des fleurs très colorées

Comment faire sécher les fleurs pour la préparation des bouquets et couronnes

Il existe plusieurs techniques pour faire sécher les fleurs. Avant tout, veillez à les ramasser à la bonne période pour assurer leur conservation.

Quel est le meilleur moment pour cueillir les fleurs séchées ?

Selon les variétés et ce que vous recherchez, cueillez les fleurs lorsque leurs couleurs sont les plus vives.

Bien sûr, elles se conserveront mieux si vous les récoltez avant qu’elles ne commencent à montrer des signes de vieillissement.

Pour la monnaie-du-pape, vous pourrez les cueillir lorsqu’elles seront totalement sèches. Vous ôterez la double membrane en les frottant délicatement entre le pouce et l’index. Les graines tomberont (vous pourrez les récupérer) et vos tiges de fleurs séchées pourront directement rejoindre votre vase.

Préparation des fleurs avant séchage

Choisissez les fleurs au bon moment : elles doivent être fleuries, et si possible, dépourvues de taches. Si la météo annonce de la pluie, surveillez-les étroitement avant de partir les cueillir avec votre panier en osier et votre sécateur bien affûté !

Prenez soin de les récolter par temps sec, en fin de matinée. La rosée matinale aura ainsi eu le temps de disparaître, ne laissant aucune trace d’humidité qui pourrait provoquer de la moisissure pendant le séchage.

Enlevez les feuilles inutiles sur les tiges pour minimiser l’humidité et concentrer le séchage sur les fleurs. Assurez-vous que les fleurs ne se touchent pas pendant le séchage pour permettre une circulation de l’air optimale et éviter tout risque de moisissure ou de déformation.

L’obscurité permettra de mieux conserver les couleurs.

Méthodes de séchage des fleurs

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour sécher les fleurs :

  • Le séchage à l’air libre : c’est la méthode la plus simple et la plus naturelle. Attachez les tiges des fleurs en petits bouquets et suspendez-les tête en bas dans un endroit sec, sombre et bien ventilé pour éviter la décoloration et la moisissure ;
  • Il existe également des déshydrateurs, pour un contrôle très précis des conditions de séchage ;
  • Vous pourriez utiliser du gel de silice, mais cette méthode, si elle permet de conserver l’éclat des fleurs, n’est pas très écologique. De plus, cette matière est irritante pour la peau et les yeux.

Maintenant que vous avez des fleurs séchées dans votre jardin, profitez-en plutôt pour renouveler vos bouquets chaque année !

Bien conserver ses bouquets secs

Une fois que vos fleurs ont été soigneusement séchées, veillez à prendre quelques précautions pour allonger leur durée de vie. Vous pourrez les conserver pendant des années grâce à ces quelques astuces :

Évitez l’exposition directe au soleil

Cela risquerait de ternir leurs jolies couleurs.

Maintenez vos bouquets au sec

L’humidité est leur ennemie !

Protégez vos compositions de la poussière

Vous pouvez les placer sous un joli globe. Pour dépoussiérer vos compositions qui restent à l’air libre, utilisez un plumeau délicat ou tenez un sèche-cheveux réglé sur la position « froid » à une distance raisonnable.

Manipulez-les avec soin !

Elles sont fragiles ! Veillez également à ne pas les écraser.

Esthétiques et délicates, les fleurs séchées se conservent longtemps. Vous profitez ainsi toute l’année de leurs pétales délicats. En les cultivant dans votre propre jardin, vous assurez une récolte régulière et des fleurs toujours renouvelées. Vous pourrez offrir de délicats bouquets presque éternels… et bien sûr, produits localement. N’hésitez pas à tenter d’audacieux mélanges ! Vous pourrez aussi incorporer quelques branchages au milieu de vos fleurs séchées pour composer une structure. Si votre récolte de lavande est trop importante, vous utiliserez le trop-plein en remplissant de petits sachets de tissu qui parfumeront délicatement vos armoires ! Voyez également comment profiter d’un joli jardin fleuri toute l’année.

4.5/5 - (2 votes)

Dans la thématique "Maison"

5/5 0
table chaise mobilier jardin bois teck

Quel mobilier d’extérieur choisir pour un salon de jardin ?

Lire l'article
5/5 0
volets vert maison

Quand et pourquoi faut-il changer ses volets ?

Lire l'article
5/5 0
savon de marseille vinaigre blanc bicarbonate

Nettoyage de printemps : faire le ménage avec des produits naturels

Lire l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *