culture butte permaculture paille

La culture sur butte

Publié le 28 avril 2023 / Mis à jour le 3 mai 2023 par Daphne

Parmi les techniques souvent utilisées en permaculture, vous aurez certainement déjà entendu parler de la culture sur butte. Ce support de culture, qui n’est pas exclusivement pratiqué en permaculture, connaît un grand succès. Celle-ci est effectivement très efficace lorsqu’on dispose d’un sol à faible potentiel. Et pratique, avec son niveau surélevé ! Attention toutefois, ce type d’implantation implique un remaniement conséquent du terrain et des travaux de terrassement qui ne sont pas à la portée de tous. Avant de vous lancer, assurez-vous que cette technique est adaptée à votre situation et correspond à votre besoin. Suivez-nous, nous allons vous révéler les secrets de la culture sur butte !

Pourquoi établir une butte potagère ?

Cette méthode permacole est très populaire, car elle possède de nombreux atouts :

  • Elle permet de minimiser les déplacements et elle est confortable, car légèrement surélevée. C’est meilleur pour le dos et les articulations ;
  • Vous pouvez conserver les principes de bases que vous affectionnez et qui ont prouvé leur efficacité : rotation et association des cultures, récoltes de légumes diversifiés;
  • La butte sera naturellement drainée, limitant ainsi l’apparition des maladies sous les climats humides. Votre sol retiendra moins l’eau grâce à un drainage naturel efficace ;
  • La butte se réchauffe plus vite qu’un sol plat, grâce à sa forme. Vous pourrez cultivez plus tôt dans l’année, et la saison se prolongera jusqu’à l’automne grâce au microclimat de la butte ;
  • En surélevant le sol, vous limitez la concurrence racinaire avec les haies et les arbres qui se trouvent à proximité. Les racines des légumes trouveront l’espace nécessaire pour s’étaler et vos plantations seront en meilleure santé ;
  • La butte ne nécessite qu’un désherbage limité ;
  • Le sol de la butte devient un système auto fertile se nourrissant lui-même des déchets qui s’y trouvent, et les micro-organismes participent à cette action. Vous améliorez donc la nature de votre sol, qui devient vivant !

Vous pouvez également concevoir des buttes esthétiques, confectionnées comme toujours avec des matériaux naturels, où les végétaux graphiques et colorés alterneront.

Malgré ses nombreux atouts, n’oubliez pas que la constitution d’une butte permanente représente beaucoup d’effort physique.

Vous pouvez choisir de la mettre en place avec une méthode manuelle (à la bêche), mais si la surface est importante, vous serez amenés à utiliser une mini-pelleteuse.

Cette façon de faire est peu écologique et risque d’abîmer une partie de votre terrain sur son passage !

culture butte permaculture

Comment faire une butte en permaculture ?

Les différentes formes de butte

  • La butte « libre », sans rebords. Elle peut être bombée, plate ou encore en cuvette.
  • La butte à bords maintenus. Vous utiliserez des matériaux naturels ou de récupération pour constituer la retenue (pierres sèches, branchages, planches de bois, rondins, tuiles, ardoises… n’oubliez pas les piquets !).
  • La butte pour terrain en pente, qui se construit en espaliers. Elle nécessite un travail de terrassement lors de sa mise en place.

Les dimensions de votre butte dépendent bien sûr de vos besoins, de la surface dont vous disposez et enfin, de vos envies !

N’oubliez pas l’environnement. Vous devez pouvoir accéder à votre nouvelle surface de culture aisément. Les allées qui la longent doivent être praticables.

Vous pouvez également creuser le sol le long de la butte pour y faire une allée. Cela n’est toutefois pas recommandé si vous vivez dans une région pluvieuse ou si votre terrain possède une nappe d’eau affleurante.

Une terre argileuse risque de retenir l’eau de façon excessive. Faites attention à ne pas placer votre butte dans un coin humide de votre terrain.

Un conseil : commencez petit, et agrandissez par la suite en profitant de l’expérience.

En réalité, il existe plusieurs façons de construire une butte. La meilleure reste celle qui correspond à votre besoin et à vos capacités !

culture fraisier buttes permaculture

Où trouver la terre pour confectionner la butte ?

Dans les allées, si vous en creusez !

Faut-il se débarrasser des cailloux ? Vous pouvez laisser les plus petits, mais enlever les autres pour ne pas gêner la pousse des légumes racines notamment.

Ramenez de la terre « arable », ou de la terre végétale.

Regardez sur le Net, les personnes ayant fait creuser une piscine seront ravies de s’en débarrasser. Il faut néanmoins la transporter.

Apportez du compost. N’exagérez pas sur les quantités : en moyenne, 5 kg par mètre/carré constitue déjà un bel apport. Mélangez-le avec la terre qui se trouve à la surface de votre butte.

Faut-il ajouter du fumier ? Oui, mais attention, car le fumier frais n’est pas composté. Il peut donc brûler les racines. Il est fortement chargé en azote. Si vous décidez d’incorporer du fumier, laissez-le préalablement reposer pendant une année entière.

Si vous avez fait analyser votre terre et que vous désirez l’améliorer :

  • Allégez une terre argileuse avec du sable.
  • Inversement, si votre sol est trop sableux, vous pouvez l’améliorer en y incorporant de la matière organique, comme le compost ou le fumier.

Enfin, quelques petits branchages coupés en petits morceaux mettront du temps à se décomposer.

 

compost butte permaculture

Quand et comment mettre en place la butte ?

Idéalement, prévoyez la construction de la butte au printemps (mars ou avril) ou en fin d’été (septembre ou octobre).

Vous pourrez ainsi la mettre en culture immédiatement.

Si ce n’est pas le cas, pensez à la protéger avec une belle épaisseur de paille, éventuellement disposée sur une couverture de carton. Cela permettra d’éviter que la butte se dessèche, ne soit lessivée par les pluies ou que les mauvaises herbes y élisent domicile.

Après avoir soigneusement choisi l’emplacement de vos buttes, délimitez la surface avec des cordeaux.

N’oubliez pas de tenir compte de l’orientation, des haies qui pourraient faire de l’ombre.

Comme toujours en permaculture, réfléchissez avant de procéder !

Préparez le terrain : vous pourrez faucher ou désherber le terrain. Faites-vous aider par vos poules si vous hébergez des gallinacées.

Décapez la première épaisseur de votre sol. Enlevez les plus gros cailloux, débarrassez-vous des mauvaises herbes et de leurs racines. Décompactez le sol et au travail !

Vous utiliserez une pelle et vos bras ou un engin mécanique selon vos capacités. C’est la partie la plus complexe de la construction de votre butte.

Constituez votre butte en prenant soin de laisser le niveau le plus haut de la terre quelques centimètres plus bas que les rebords de soutien.

Une fois la butte constituée, couvrez le sol de paille pour limiter l’évaporation de l’eau.

Arrosez copieusement votre nouvelle butte.

 

faire une butte permaculture

L’entretien de la butte

Votre butte constituera à elle seule un petit monde vivant. Vous veillerez à ne pas le déranger.

Évitez de bêcher votre butte, et de la même façon, ne l’aérez pas. Les racines des légumes s’en chargeront. Un petit passage de la grelinette peut être effectué en cas de besoin, mais n’en abusez pas.

Prenez tout de même soin de désherber votre butte. Arrosez avec douceur !

Si vous avez mis en place un soutien pour votre butte, vérifiez son état au bout de quelques années. Remplacez les éléments défectueux.

Vous pouvez laisser sur votre butte les déchets de récolte pour l’enrichir, si vous n’avez pas de composteur ou de poulailler. Pourquoi pas également des déchets de cuisine ?

Vous composterez la butte en surface, et vous pouvez également apporter des engrais verts.

S’il ne pleut pas assez, pensez à maintenir la butte humide en l’arrosant.

La culture sur butte en permaculture obéit aux règles de base de la culture biologique. Des mélanges de légumes pousseront harmonieusement. Sur une surface limitée, pratiquer la rotation des cultures est indispensable. Dessinez un petit schéma pour vous rappeler où vous avez planté les différents légumes. Les légumes vivaces resteront naturellement plusieurs années au même endroit avant d’être déplacés. Pensez à choisir des légumes dont la taille des racines est adaptée à la hauteur de votre butte. Si la culture sur butte vous paraît difficilement accessible, la culture en lasagnes est plus facile à mettre en place, sans déployer de gros efforts physiques. Enfin, pensez à échanger les graines et les plants du potager grâce au site du Potiron.

5/5 - (2 votes)

Dans la thématique "Permaculture"

5/5 0
permaculture butte lasagne

Comment faire une lasagne en permaculture

Lire l'article
4.7/5 0
permaculture potager bio

Débuter en permaculture : les bases d’un jardin bien conçu

Lire l'article
5/5 0
jardin permaculture astuces

Créer un potager en permaculture : 3 astuces pour se faciliter la vie

Lire l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *